Comment nettoyer et entretenir l’osier ?

Nettoyer osier -

Comment nettoyer et entretenir l'osier ?

de lecture

Introduction :

Le mobilier en osier rencontre un franc succès auprès des amateurs de décoration, son aspect bohème et naturel, qui s’adapte aussi bien à l’espace extérieur qu’intérieur, lui permet notamment de conquérir un large public.

Cependant, l’osier peut être complexe à entretenir si les bonnes méthodes ne sont pas utilisées. En effet, les fibres naturelles du meuble en osier sont tressées ensemble de façon très serrée et la poussière peut parfois s’incruster dans les interstices du tressage. De plus, sa fibre naturelle peut se détériorer dans le temps si elle ne bénéficie pas d’une protection soignée.

Pour vous aider à bien entretenir et nettoyer votre meuble en osier sans abîmer le tissage, nous vous livrons dans cet article toutes les astuces essentielles !

1. Osier : origine et composition / Qu’est-ce que l’osier ?

Pour comprendre comment entretenir et nettoyer vos meubles en osier, il est essentiel d’en comprendre son origine et sa composition. Alors, d’où nous vient l’osier et de quoi se compose-t-il ?

A) Une fibre naturelle à ne pas confondre avec le rotin

Il arrive souvent que l’osier soit confondu avec le rotin, ou parfois même avec le bambou. Par exemple, il n’est pas rare qu’une personne à la recherche d’un salon en osier finisse par opter pour un salon en rotin, ou vice-versa. En réalité, leur ressemblance est trompeuse, car ils ne sont pas composés à partir des mêmes matières naturelles. L’osier est obtenu à partir de la culture de brins de saule, il correspond à de jeunes pousses de saules souples généralement cultivés spécifiquement pour la vannerie.

On le trouve plutôt dans les zones tempérées et froides de l’hémisphère nord. Une tige d’osier se compose d’une seule fibre unique. À l’inverse, le rotin est obtenu à partir de lianes et appartient à la famille des palmiers. Contrairement à l’osier, il est constitué d’un ensemble de fibres. L’osier et le rotin sont donc composés à partir de fibres naturelles et constituent un matériau souple et solide idéal pour la vannerie, ils ne doivent donc pas être confondus, car leur technique d’entretien et de nettoyage diffère.

B) Différents types d’osier

De plus, il est important de connaître le type d’osier de votre vannerie, car celui-ci influencera aussi la méthode d’entretien et de nettoyage de votre meuble en osier. On distingue quatre types d’osier, selon leur culture et le moment de récolte :

- l’osier vert correspond à des pousses de Saule fraichement récolté, généralement utilisés pour les palissades ou les clôtures jardinières. Il n’est pas utilisé pour la vannerie, car il manque de solidité.

- l’osier blanc est un osier vert dont l’écorce a été retirée.

- l’osier brut est un osier vert qui a subi un processus de densification. Ce processus est essentiel, car il permet de solidifier l’osier et garantir ainsi leur longue conservation.

- l’osier buff correspond à des pousses de saule dont la fibre a subi un processus de densification et d’ébouillantage.

2. Comment dépoussiérer et laver votre meuble en osier ?

A) Préférez un entretien régulier pour éviter que la poussière ne s’accumule

Chaise, fauteuil, table, corbeille, panier de rangement, tabouret, malle sac… le mobilier en osier a de nombreuses fonctionnalités et certaines vanneries d’ameublement sont particulièrement enclins à prendre la poussière. Or pour dépoussiérer votre meuble en osier tressé, l’aspirateur n’est pas toujours suffisant.

En effet, la poussière peut se loger dans les fibres de l’osier et s’incruster entre les diverses tresses de votre vannerie. Pour éviter que la poussière ne s’accumule dans les recoins formés par le tressage, le meilleur comportement à adopter est de prendre régulièrement soin de votre vannerie, par exemple de manière hebdomadaire ou mensuelle.

Pour faciliter le dépoussiérage, nous vous conseillons également d’utiliser des outils fins et précis comme un pinceau, un plumeau ou une brosse à poils souples. En passant plusieurs coups de brosse, cela vous permettra de déloger la poussière avant qu’elle ne s’incruste trop en profondeur dans les coins difficiles d’accès. Si vous dépoussiérez votre vannerie à l’aide d’un pinceau à poils durs, prenez soin de le faire délicatement, car un frottage trop brutal risquerait de l’abîmer.

B) Lavez votre vannerie en osier avec des produits nettoyants

Bien entendu, si vous souhaitez un nettoyage plus profond de votre meuble en osier, vous pouvez tout à fait le laver à l’eau et le frotter avec une éponge imbibée d’eau. Pour nettoyer les plus petits recoins, vous pouvez même utiliser un coton-tige.

Soyez tout de même vigilant et notez que, plutôt qu’une eau trop chaude, il est conseillé d’utiliser une eau tiède. De plus, vous pouvez tout à fait utiliser une eau savonneuse et ajouter des produits de type nettoyant et dégraissant comme un liquide vaisselle. Vous pouvez aussi le nettoyer avec un chiffon imbibé d'eau tiède additionnée de sel marin ou de quelques gouttes d'eau vinaigrée. Une fois lavé, rincez votre vannerie en osier à l’eau claire et laissez sécher à l’air libre.

Si votre osier est particulièrement noirci et présente des moisissures, une bonne astuce est de mélanger un demi-litre d’eau froide, 5 centilitres de jus de citron, deux cuillères à soupe de vinaigre blanc et une cuillère à soupe de bicarbonate de soude ou cristaux de soude.

Si votre meuble en osier est verni, il est conseillé de le nettoyer avec un mélange d’eau savonneuse et un soupçon d’ammoniaque.

Dans le cas où vous souhaitez faire tremper votre vannerie, néanmoins faites attention à ne pas laisser votre vannerie en osier tremper dans l’eau trop longtemps, car celle-ci prendra du temps à sécher, or cela peut la noircir et créer des moisissures. Idéalement, passez un linge absorbant dessus avant de la laisser sécher afin qu’elle soit la moins humide possible. Vous pouvez aussi passer un coup de séchoir à l’air tiède pour plus de précaution.

3. Comment protéger et redonner de l’éclat à votre meuble en osier ?

A) Placez votre vannerie dans un environnement adapté

Si vous souhaitez conserver votre panier en osier le plus longtemps possible et éviter qu’il ne se dégrade, il est essentiel de le conserver au bon endroit. Aussi, selon le type d’osier que vous possédez, les conditions diffèrent. Comme nous l’avons expliqué précédemment, il y a plusieurs types d’osier et, en vannerie, on utilise surtout l’osier brut et l’osier buff.

Si vous possédez une vannerie en osier brut, notez qu’il est plus fragile que l’osier buff étant donné n’a pas subi de processus d’ébouillantage et qu’il conserve son écorce. Aussi, si vous souhaitez qu’il dure plus longtemps, il vaut mieux le conserver en intérieur, car les conditions extérieures et intempéries peuvent le dégrader et attaquer son écorce qui commencerait alors à se désagrège.

Toutefois, si vous le conservez en extérieur et pour le jardin, gardez à l’esprit que son espérance de tenue se situe entre 2 à 3 ans. À l’inverse, l’osier buff est plus résistant, car son écorce naturelle a été retirée. Aussi, vous n’avez pas à craindre de l’utiliser en mobilier de jardin.

B) Ravivez l’éclat de votre meuble avec de l’eau oxygénée

Pour raviver l’éclat de votre meuble en osier et le faire briller, plusieurs stratégies s’offrent à vous. Vous pouvez le frotter avec un chiffon doux imbibé d’eau froide et de cinq cuillères à soupe d'eau oxygénée. Pour raviver la brillance de votre mobilier en osier, vous pouvez aussi utiliser un mélange d’un litre d'eau froide additionnée à un demi-verre d’eau de Javel.

Une fois le mélange appliqué, laissez poser 1 à 2 heures et rincer ensuite à l’eau chaude. Pour ne pas détériorer votre vannerie et sa couleur naturelle, n’utilisez pas de mélange avec une concentration de produits chimiques trop fort, il est crucial de bien doser votre mélange.

C) Protégez vos vanneries en osier en nourrissant ses fibres naturelles

Si vous souhaitez protéger votre meuble en osier, il est essentiel de préserver ses fibres, particulièrement si votre meuble est en plein air, car l’osier est sensible à l’humidité et aux rayons du soleil. L’osier étant une matière naturelle composée à partir du bois de Saule, il est donc tout à fait possible d’utiliser des produits destinés à l’entretien et la protection du bois afin de renforcer sa résistance au temps.

L’huile de lin est particulièrement conseillée, car elle permet de nourrir les fibres tressées de l’osier en profondeur et lui procure une résistante. Si votre vannerie est située à l’extérieur, l’huile de lin est d’autant plus utile qu’elle permet de renforcer son imperméabilité. En effet, c’est une huile qui imprègne le bois et le rend hydrofuge.

Pour une protection encore plus efficace, vous pouvez associer l’huile de lin à l'essence de térébenthine. Cette huile essentielle de résineux est un solvant qui permet de fluidifier l’huile de lin, cela permet de faire pénétrer l’huile de lin dans le bois plus rapidement. En guise d’exemple, vous pouvez lustrer votre osier avec un chiffon doux imbibé d’un mélange d’un demi verre d’huile de lin additionné à une cuillère à soupe d’essence de térébenthine. Pour conserver votre meuble en osier le plus longtemps possible, pensez à répéter ce processus au moins une fois par an.

En conclusion sur l'entretien et le nettoyage de l'osier

L’osier nécessite donc un entretien particulier, car son tressage peut vite devenir un nid à poussière et moisissures si vous n’en prenez pas régulièrement soin. En suivant ces astuces d’entretien et de nettoyage, vous assurez à votre vannerie en osier une résistance au temps renforcé et une plus longue durée de vie !

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés