Comment faire un panier en osier ?

Comment faire un panier en osier ?

Introduction :

Le panier en osier est un objet très populaire, autant pour son aspect esthétique que pratique, sa fabrication relève de l’artisanat appelé la « vannerie ». Si la vannerie d’osier est un art ancestral qui demande un véritable savoir-faire, elle reste néanmoins accessible aux plus novices et, avec une bonne dose de concentration et de patience, vous pouvez tout à fait confectionner votre propre panier en osier. Alors, comment faire un panier en osier ?

1. Préparez votre matériel et votre osier.

Pour bien travailler l’osier et faire votre propre panier, il est essentiel de connaître les fondamentaux de la vannerie. La vannerie correspond à l’art de tresser des objets avec des fibres végétales naturelles, son nom tient son origine du van des agriculteurs, outil agricole servant à séparer la paille, la balle et la poussière du bon grain. Corbeilles, cabas, mannes, chapeaux, nattes…

On trouve de nombreux objets réalisés par cet artisanat ancestral. Notez toutefois que les matériaux utilisés par les vanniers peuvent varier, hormis la très populaire vannerie d’osier, il existe entre autres aussi la vannerie de rotin, la vannerie de bambou, ou encore la vannerie de paille.

Avant de vous lancer dans la fabrication d’un panier tressé en osier, assurez-vous de posséder le matériel nécessaire. Il est ainsi recommandé de vous munir d’une grosse botte de brins épais, moyens et fins afin réaliser toutes les différentes parties du panier.

Voici le matériel recommandé :

- 6 tiges épaisses d’osier (pour le fond)

- Une grosse botte de longues pousses fines

- Une botte de brins moyens

Ensuite, et avant de vous lancer dans le processus de fabrication de votre vannerie en osier, il est crucial de préparer vos brins osiers. Afin que l’osier ne se casse pas lorsque vous le travaillez, il vous faudra donc le faire tremper plusieurs heures dans de l’eau chaude de manière à ce qu’il retrouve sa souplesse. L’osier a en effet la propriété de redevenir souple quand il est humide, c’est précisément ce qui en fait un matériau phare dans la vannerie.

Notez cependant que le processus différera selon le type d’osier que vous utilisez et que la méthode ci-dessus s’applique pour ceux qui sont en possession d’osier brut. De fait, si vous utilisez de l’osier blanc, le temps de trempage sera plus court.

Aussi, renseignez-vous au préalable sur le type l’osier (osier brut, osier buff, osier blanc, etc.) que vous possédez et sur la méthode la plus adaptée pour lui rendre sa souplesse. Notez aussi que ce processus ne concerne pas nécessairement toutes vos tiges d’osier, car il nous faudra des tiges plus solides pour le fond. Pensez donc à isoler vos 6 tiges épaisses, ce sera les tiges que nous utiliserons pour le fond. Cependant, n’hésitez pas à les tremper un peu si elles manquent trop de souplesse, car elles seront tout de même amenées à être pliées.

2. Fabriquez votre fond de panier.

1. Réalisez la croisée

Dans la confection d’un panier en osier, il faut débuter par le fond avec une technique appelée le « croisé de fond ». Cette technique consiste à croiser vos 6 brins d’osier épais en en plaçant 3 à la verticale et 3 à l’horizontal, on appelle ces brins les « bâtons de croisés ».

Pour réaliser un croisé de fond, prenez 3 de ces 6 brins et faîtes une entaille verticale de 5 cm en leur milieu à l’aide d’un couteau bien aiguisé. Faites ensuite passer les 3 brins restants à travers ces entailles.

2. Réalisez la ligature

Une fois la croisée réalisée, c’est le moment de fixer le fond avec la ligature. Pour cela, munissez-vous de deux tiges d’osier fines, on les appelle les brins de clôture, et tressez-les autour des bâtons croisés pour bien les faire tenir et bâtir la forme de base du panier. Commencez par passer une tige de chaque côté de l’entaille et réalisez un tour autour de la base en faisant passer vos tiges tantôt en dessous, tantôt au-dessus des bâtons. Durant ce processus, maintenez bien vos tiges serrées vers le centre de la croix.

Une fois que vous avez réalisé trois tours autour de la base avec vos brins de clôture, il est temps de séparer les bâtons de croisée afin de créer la forme circulaire du fond de votre beau panier d’osier. Pour cela, il vous faudra tresser vos tiges autour de chaque bâton individuel. Avant d’entamer ce processus, n’hésitez pas à plier vos bâtons afin qu’ils s’écartent le plus possible, cela facilitera le tressage.

En guise d’exemple, vos bâtons écartés devraient se déployer comme les rayons d’une roue. Tressez ensuite autour des bâtons de croisée autant que vous le souhaitez et n’hésitez pas à insérer de nouveaux brins de clôture si ceux que vous utilisiez ne sont plus assez longs. Une fois que le fond a atteint la taille désirée à vos yeux (la taille du fond ne sera pas la même pour un grand panier et un petit panier), vous pourrez passer à la seconde étape : la pose et le tressage des montants !

3. Montez votre panier.

A. Posez les montants

Une fois votre fond réalisé, prenez 24 tiges d’osier assez longues (ce seront elles qui constitueront la charpente de votre panier, assurez-vous donc qu’elles ne soient pas trop fines) et fixez-les sur le fond. Il est important que vous en ayez 24 cars, rappelons-le, nous avons un fond composé de 6 bâtons. Cela signifie que le fond a 12 extrémités. Puisqu’il faut un montant de chaque côté de chaque extrémité d’un bâton, soit 12x2, il faut donc 24 montants.

Pour cela, commencez par tailler un côté de chaque tige en biseau. Ensuite, piquez ces 24 montants, du côté où ils sont taillés et pointus, autour de chaque bâton croisé. Pour les piquez, il suffit de les insérer entre les brins de clôture tressés sur le fond.

B. Tressez les montants

Maintenant que les montants sont posés, il est temps de les tresser. Prenez vos tiges fines d’osier et faîtes les passer en dessous et au-dessus, comme des tresses, autour des montants. Continuez le tressage jusqu’à la hauteur souhaitée ! Une fois terminé, votre panier fait-main est prêt.

4. Et ensuite ? Personnalisez votre panier en osier et utilisez-le à votre guise !

Le panier en osier tressé est un objet plein de surprises et à usage varié, si certains l’utilisent comme panier de rangement, d’autres s’en servent comme pot de fleur ! Si vous avez fabriqué un petit panier en osier, cela peut par exemple être une corbeille à pain idéale. Si vous avez confectionné un plus grand modèle, pourquoi ne pas s’en servir comme panier pique-nique, panier à linge, panier de plage ou bien même comme sac-à-main ?

Plus généralement, les paniers tressés d’osier sont une excellente alternative à la boite de rangement en plastique. D’autant plus que leur aspect bohème en fait un excellent élément de décoration d’intérieur. Si vous souhaitez le disposer en plein air, aucun problème, votre joli panier s’adapte bien aux conditions extérieures !

De plus, vous pouvez tout à fait personnaliser et décorer votre panier en y ajoutant par exemple pompons, doublure en tissus, symbole tissé, coussin, bandoulière, anse, sequins, ruban, patchwork, crochet, roulettes, broderie et bien d’autres éléments encore ! En outre, si le coloris naturel de l’osier tend vers le marron et le beige, libre à vous de le changer. Doré, argenté, gris clair, gris foncé, … choisissez la peinture acrylique de votre choix. Veillez toutefois à ce qu’elle soit adaptée pour la boiserie et micro poreuse pour laisser l’osier respirer.

Félicitation, votre panier en osier est prêt ! Pour en prendre soin comme il le faut, n’hésitez pas à consulter notre article « Entretenir et nettoyer l’osier »

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés