Rotin ou Osier ? Les différences pour bien choisir

Rotin ou Osier ? -

Rotin ou Osier ? Les différences pour bien choisir

de lecture

Il n’est pas rare de voir confondu rotin et osier, leur aspect quelque peu similaire est en effet trompeur. Toutefois, il s’agit bien de matériaux distincts dont la composition, la résistance et l’usage diffèrent. Aussi, pour vous aider à comprendre les différences entre l’osier et le rotin, ainsi que pour vous aider à choisir la fibre la plus adaptée à vos attentes, nous avons préparé un article complet qui vous expliquera les différents usages et avantages de chacun de ces matériaux. Bonne lecture !

1. Rotin et osier : points communs et différences

Le rotin et l’osier partagent de nombreux points communs. Tous deux sont entièrement naturels puisqu’ils sont issus de fibres végétales. Le coloris de leur matière naturelle est aussi très similaire, ils oscillent souvent entre le beige et le marron plus ou moins foncé. Ainsi, ils partagent une esthétique scandinave commune et contribuent à créer la même ambiance bohème. De fait, il n’est pas rare de voir un salon composé à la fois de meubles en rotin et de meubles en osier, car ces deux matériaux se marient très bien ensemble. Leur aspect naturel leur donne aussi l’avantage commun d’être plus écologiques que certains matériaux synthétiques. De plus, pour fabriquer des meubles en rotin ou en osier, il faut utiliser une technique de tressage, on trouve par exemple des meubles en rotin tressé ou bien en osier tressé. Notez aussi qu’on utilise souvent des produits assez similaires pour entretenir et nettoyer le rotin et l’osier comme l’huile de lin, l’essence de térébenthine, l’eau savonneuse, le bicarbonate de soude, ou encore les cristaux de soude. Si vous cherchez des astuces pour entretenir vos meubles en osiers, n’hésitez pas à consulter notre article « Comment entretenir et nettoyer l’osier ».

Néanmoins, leurs points communs s’arrêtent là. En effet, l’osier et le rotin ne partagent pas la même origine et leur composition naturelle diffère. L’osier est une fibre naturelle qui provient de jeunes tiges de saule. Les cultures d’osier se situent sur les zones plutôt humides de l’hémisphère nord, car c’est dans ces régions que les brins de saule poussent le mieux. Dans l’art de la vannerie, c’est-à-dire l’art ancestral de tresser les fibres végétales, il se décline généralement en différents types, selon le traitement qu’il a reçu : on retrouve ainsi l’osier vert, l’osier brut, l’osier blanc et l’osier buff. La grande souplesse et malléabilité de l’osier en fait un matériel très apprécié par les vanniers, car il permet de créer des petits meubles pratiques ou décoratifs très variés.

Le rotin appartient quant à lui à la famille des palmiers et se trouve dans les régions tropicales d’Afrique, d’Amérique du Sud, et d’Asie du Sud-Est. Il appartient plus précisément à un type de palmier grimpant qui s’apparente à des lianes. Si la tige d’osier est composée d’une seule et unique fibre, le bâton de rotin est quant à lui constitué d’un ensemble de fibres. Le rotin est particulièrement populaire dans la vannerie, car il peut être facilement assoupli sous l’effet de la vapeur. Cela permet ensuite de le travailler et de lui donner une belle courbe qui se solidifiera une fois que le rotin aura refroidi.

2. Rotin ou Osier ? Les différences pour bien choisir

1. Selon l’environnement : intérieur ou extérieur

Si vous hésitez entre osier et rotin dans le choix de votre mobilier, le premier critère à prendre en compte sera l’environnement de votre meuble tressé puisque, selon qu’il se trouve en intérieur ou en extérieur, le choix différera. De fait, le mobilier en rotin est un peu plus adapté aux espaces extérieurs et au mobilier de jardin que le mobilier en osier. Les fibres naturelles du rotin sont assez résistantes et peuvent s’adapter aux conditions extérieures et autres intempéries, c’est d’ailleurs pour cela que le salon de jardin en rotin est particulièrement populaire. Néanmoins, la composition naturelle du rotin est à prendre en compte, car ses fibres peuvent tout de même s’avérer sensibles à la pluie et aux rayons UVS. En réalité, il résistera étonnamment mieux à une petite pluie qu’une exposition trop prolongée.

Quant à l’osier, bien qu’il soit moins robuste que le rotin, il ne faut pas pour autant en déduire qu’il ne s’adapte pas aux espaces extérieurs. Il est, lui aussi, résistant et peut s’adapter aux conditions extérieures sans craindre les intempéries s’il est aussi préparé et bénéficie d’un bon entretien régulier. Par contre, pour les palissades de jardins et brise-vues, les panneaux d’osier tressé sont aussi très populaires. En restant dans des tons neutres et boisés, les clôtures en osier permettent notamment de ne pas dénaturer l’ambiance du jardin, en restant dans des tons neutres et boisés.

Surtout que le panneau en osier laisse passer la lumière et l’air entre ses fibres, cela est idéal pour les plantations alentours et la prise au vent du panneau. Enfin, il bénéficie d’un excellent rapport qualité-prix. Généralement, c’est l’osier brut qui est utilisé pour les brise-vues de jardin. Par contre, si vous souhaitez conserver une corbeille ou un panier en osier en extérieur, nous vous conseillons de vous tourner vers l’osier buff. L’osier buff est un osier brut dont l’écorce a été retirée, il est ainsi davantage résistant aux conditions extérieures, car l’écorce de l’osier brut a tendance à se désagréger avec le temps (l’osier brut est davantage destiné à l’ameublement d’intérieur).

Que ce soit pour mobilier de jardin en rotin ou en osier, il vous sera toujours préférable de préparer vos meubles. Par exemple, vous pourrez choisir de l’imperméabiliser. Pour cela, nous vous conseillons de diluer dans un litre d’eau chaude deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude ou de cristaux de soude, avec un chiffon doux passez ensuite ce mélange sur votre meuble. Si vos meubles sont vernis, il sera conseillé d’utiliser des produits moins agressifs, vous pourrez par exemple mélanger un demi-verre d'huile de lin et une cuillerée à soupe de térébenthine dans un litre d'eau.

Pour vos espaces intérieurs, salons ou jardins d’hiver en véranda, l’osier et le rotin conviennent tout autant l’un que l’autre. En réalité, pour choisir le plus adapté, il vous faudra maintenant vous pencher sur leur type usage car, selon le meuble que vous recherchez (assise, rangement, table basse, etc.), nous vous recommanderons davantage l’osier que le rotin et vice-versa.

3. Selon le type de meubles

Plus globalement, la souplesse et la finesse de l’osier le distingue nettement de l’aspect plus rigide du rotin. Dans la vannerie, le rotin et l’osier n’ont donc pas les mêmes usages et ne se destinent pas aux mêmes types de fabrication.

Comme nous l’avons expliqué en première partie, la composition du rotin et de l’osier diffère. La tige pleine et plus épaisse du rotin lui assure un aspect plus robuste, mais aussi moins souple. L’osier est quant à lui plus souple et davantage apte à être modulé. Dans l’art de la vannerie, le rotin et l’osier ne sont donc pas toujours destinés à la fabrication des mêmes meubles et aux mêmes usages.

Aussi, si vous êtes à la recherche d’un meuble robuste et imposant qui peut supporter un certain poids, il vous faudra mieux vous pencher vers le mobilier en rotin. Rocking-chair, fauteuil, table d’appoint, pouf, tête de lit, chaise, étagère murale, repose-pieds… le rotin tressé est parfaitement adapté pour ce mobilier et par ailleurs très populaire.

Vous pourrez aussi trouver vos meubles en rotin avec des assemblages de divers matériaux, il n’est pas rare par exemple de voir des tabourets de bar en rotin avec des pieds en métal noir. De plus, l’avantage du rotin, en plus de son aspect ethnique et cosy, est sa légèreté. Dès lors, si vous recherchez du mobilier léger que vous pourrez facilement déplacer, entre intérieur et extérieur par exemple ; le rotin est le matériau idéal.

Concernant l’osier, sa nature plus fine et malléable ne le destine pas aux mêmes usages et au même type de mobilier que le rotin. Par exemple, les canapés en osier ne sont donc pas très fréquents et, généralement, il s’agira plutôt de fauteuils pour enfants. Dû à sa souplesse, l’osier est davantage privilégié dans la vannerie de petits objets de décoration ou d’accessoires pour la terrasse. Si vous êtes à la recherche d’un abat-jour, d'une malle, d’un cache-pot osier tressée, d’une corbeille en bambou, ou encore d’une chaise, l’osier est donc un excellent choix.

Bien entendu, il est tout à fait possible de trouver des fabrications de plus grande taille, comme le paravent, mais celles-ci n’auront pas vocation à porter de lourdes charges. Notez que les meubles en osier présentent des tressages plus serrés que le rotin. Sa fibre fine permet au vannier d’effectuer un travail plus précis et vous pourrez donc trouver de nombreux objets en osier avec des motifs originaux tels que des damiers.

En conclusion…

Malgré leurs nombreuses similitudes, l’osier et le rotin diffèrent donc en de nombreux points. Si ces deux matériaux naturels sont très populaires en vannerie et la fabrication de meubles tressés, ils ne seront pas tout à fait destinés aux mêmes usages et aux mêmes conditions. Tout dépend donc de ce que vous recherchez !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés